Monde des Rêves 2.0 de Salomon Koubatsou

Monde des Rêves 2.0 de Salomon Koubatsou

Domuan, pays de l'Ignorance

     Si vous avez bonne mémoire, peut-être vous rappelez-vous le temps de votre enfance où un jour, en allant à l'école, vous croisiez pour la première fois la route dun autre enfant dont la couleur de peau était différente de la vôtre. Tirant alors sur la main de votre mère, vous demandiez interloqué des explications sur cette découverte. Si votre interlocuteur vous expliquait tous les rouages de la nature qui conduisent à cette variété de couleur, l'enfant que vous avez été ne cessera de s'interroger sur ce phénomène dès qu'il y sera à nouveau confronté. Et bien que son entourage aura tout fait pour l'éviter, il développera inconsciement de nombreux préjugés sur la question.

   En revanche, si, repoussant l'explication scientifique, votre mère vous aurait simplement répondu: "oui, c'est normal, aussi normal que la couleur de ta peau", vous vous serez contenté de hausser les épaules et de poursuivre votre chemin, enrichis à votre insu d'une résistance morale aux préjugés raciaux.

 

   Cet exemple illustre parfaitement la devise du pays de Domuan: Rien n'est plus dangereux et dévastateur pour l'être humain que le savoir.

    Ainsi, la jeunesse de Domuan ne reçoit d'éducation que dans les domaines manuels et artistiques et n'ont pas accès à la culture et au savoir. On pourrait comparer le mode de vie de ces gens à celui des hommes des cavernes, quoique relativement plus évolué. Cette existence on ne peut plus simple est organisée dans le but d'éviter le plus possible aux domuanis d'avoir recours à la science. Mais la culturer ne contrôlant pas intégralement l'intelligence, les domuanis acquièrent cependant une habileté physique et une certaine finesse d'esprit et de réfléxion grâce à leurs travaux manuels quotidiens , agriculture, "vente" de service, et à leur pratique de jeux collectifs de stratégie et de sport. Leur train de vie est comparable à celui d'un jeune enfant; et comme les enfants, les domuanis sont heureux.

 

    Cependant, pour pallier l'ignorance de sa population, Domuan met l'accent sur l'autonomie et l'organisation. Ainsi, chacun travaille pour contribuer au bien-être de la communauté et par sens du devoir, non pour une récompense matérielle:. En effet, les domuanis ne pouvant assimiler le système de l'argent, ils se servent de troc à de rares occasion mais acceptent le plus souvent de donner un bien ou un service gratuitement puisque la notion d'économie leur est inconnue. Leur société est régie par de petites assemblées de personnes âgées, respectées et écoutées en raison de leur expérience, réparties dans les différentes régions du pays.

 

    Jamais personne ne s'est plaint à Domuan de la façon dont le pays était dirigé pour la simple et bonne raison que l'on y a jamais connu d'abus de pouvoir: le savoir aurait pu permettre à certaines personnes de cerner les mécanismes complexes mais puissants du contrôle des masses. Les membres des conseils, eux,  ne peuvent donc pas manipuler leurs concitoyens faute de savoir,  et se contentent alors de les aider au mieux.

 

   A Domuan, tout le monde est égal. Le sexe, la couleur de peau, le physique ou l'orientation sexuelle n'amène aucune réfléxion poussée dans l'esprit des domuanis qui ne cherchent pas à savoir si ces diférences sont normales. Ayant toujours vécu avec, les domuanis considèrent la différence comme naturelle et bien peu importante. Ils ont d'ailleurs beaucoup de mal à comprendre en quoi cela peut devenir l'objet de tant de conflits dans les autres pays. De toute façon, ils ne connaissent pas la guerre. Après tout, on ne se divise pas sans raisons, non ?

 

   De ceux qui ont déjà visité ce curieux pays, beaucoup hurlèrent à leur retour chez eux qu'il existait sur Terre un pays abritant un ramassis d'idiots et de simplets incapables de lire, écrire et de réfléchir au monde qui les entouraient. Sont-ils seulement conscients de leur propre existence ? Les voyageurs clamaient qu'il fallait absolument leur apprendre les bases de l'éducation que tout être humain était en droit d'avoir, que l'on devait les amener le plus vite possible en milieu civilisé afin de leur procurer un raisonnement et une réfléxion conformes aux moeurs de la société, de les aider à s'intégrer dans notre monde infiniment plus évolué et plus appréciable.

 

   Mais parmi les visiteurs de Domuan, certains choisirent de rester. Malgrès la brillante et honorable vie qui les attendait en Europe, ils choisirent de vivre dans la paix dont le prix, l'ignorance, n'était finalement pas cher payé pour un bonheur à porté de main. C'est le choix que j'ai fait. Profitant d'un court séjour à Domuan d'un de mes amis, je raconte à travers lui le train de vie que choisissent d'entreprendre ceux qui renoncent à la connaissance. Je sais que l'on ne me comprendra pas. Que l'on préfère une glorieuse vie de conflit. Grand bien vous fasse.

 



11/05/2017
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2 autres membres