Monde des Rêves 2.0 de Salomon Koubatsou

Monde des Rêves 2.0 de Salomon Koubatsou

Espaces sanitaires. Pourquoi genrer?

   Dans la plupart des espaces publics tels que les écoles, les espaces sanitaires sont séparés de manière parfaitement binaire: les hommes d'un côté, les femmes de l'autre. Belle méthode, non? Très efficace. Non? Moyennement en fait....

 

  A quoi sert le regroupement des genres dans les toilettes ou les vestiaires? Est-ce d'ailleurs le genre ou le sexe que l'on cherche à séparer?

 

  Les puristes diront le sexe.

 

   Mais qu'advient-il donc des personnes intersexes? (dont les organes génitaux à la naissance ne sont exactement conformes à aucun genre) Un ou une intersexe ne pourrait donc techniquement utiliser aucun des espaces réservés aux filles ou aux garçons. Et les personnes transenres? Souvent, une fille doté d'un pénis ou un garçon avec une vulve ne pourra accéder à l'espace correspondant à son sexe, en raison de son identité de genre.

 

  Mais dans ce cas, le problème relèverait du genre et non du sexe?

 

   Dans le cas des trans, c'est du pareil au même car si une femme avec un pénis décidait d'utiliser les espaces sanitaires des hommes en raison de ses attributs, il y a de très fortes chances pour qu'elle n'y soit pas acceptée par ses camarades. Cela peut aller de la simple exclusion du lieu, à un harcèlement verbal, physique, voir même sexuel. Un viol pur et simple. Cela en choquera probablement certains mais c'est une réalité. Une personne assignée garçon à la naissance peut-être violée en raison de son apparence et de son seul genre. Il en va de même pour les assignés filles.

 

  Peut importe les propos sexistes ou transphobes que certains qualifient d'"opinion", rien ne justifie un viol. Ni une quelconque forme de harcèlement moral ou physique.

 

   Visiblement, séparer les personnes par sexe n'est pas une bonne idée. Le genre alors? Souvent c'est sensiblement mieux. La personne a moins de risque d'y être agressé car les détails anatomiques qui la différencie de ses camarades relèvent de l'intime. Cependant, il peut toujours y avoir une gêne vis-à-vis de son corps. Et pour peu que la transitude d'une personne soit connue des autres occupant de l'espace sanitaire, les conséquences peuvent rapidement devenir les mêmes que si la question relevait du sexe.

 

   Précisons aussi que les personnes trans et intersexes ne sont clairement pas les seules concernées par le problème des vestiaires et toilettes genrées. Officiellement, ce système est censé favoriser la sécurité et limiter la gêne que l'on pourrait avoir face à un corps du "sexe" opposé. Mais l'humiliation peut aussi exister entre filles ou entre garçons. Contrairement à ce dont beaucoup de gens aimeraient se convaincre, les corps du même genre sont très différents selon les individus. Métabolisme ou masse musculaire non-conformes aux moeurs sociétaires, défauts physiques, pudeur, insécurité... Pour de très nombreuses raisons, les espaces sanitaires peuvent devenir des lieux de tyrannie (et je pèse mes mots) encourageant le harcèlement. Pour beaucoup de personnes, il est dangereux d'y pénétrer. Le dévoilement de l'intimité est extrêmement propice à diverses sortes d'abus.

 

   Alors, y a-t-il une solution pour pallier ce problème? Oui, elle est très simple. Favoriser les espaces mixtes. Des cabines individuelles de toilette ou de vestiaire. Sans distinction entre mâle et femelle. Pourquoi vouloir à tout prix tout genrer quand cela apporter plus de problème que de satisfaction? Quand on peut simplement privilégier l'individualité de chacun et respecter le corps de tous...

 



23/09/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2 autres membres