Monde des Rêves 2.0 de Salomon Koubatsou

Monde des Rêves 2.0 de Salomon Koubatsou

Hormones

 

 

      Ah! Qu'il est beau et dur le doux fantasme...

 

    Je me réveille un matin et mon baillement donne une sonorité toute nouvelle. Je tâte mon cou: une pomme d'Adam! Exalté, je commence à parler, à chanter très mal tout seul dans ma chambre, je m'imprègne de ce nouveau timbre grave, de cette voix de ténor qui me réchauffe la gorge.

 

    Tout en parlant, je constate aussi un changement dans mon visage. La peau de mes joues autrefois si molle est maintenant rugueuse, solide et décorée d'une fine barbe à la Wolverine. Je la caresse. Ça pique. Incroyable!

 

    Émerveillé, je retire mon caleçon et me contemple entièrement nu. Mes bras sont musclé, mes cuisses sont moins développées et mes hanches sont parfaitement camouflées par mon ventre svelte et mon torse recouvert d'un duvet brun. Ma poitrine s'est aplatie. Je prends entre mes mains les faibles tétons pointant désormais seuls et sans la moindre utilité. Grisé, je caresse mon torse et malaxe mon ventre. Je contracte mes bras qui me semblent enfin suffisament vigoureux pour m'aider à vivre.

 

    Mes jambes poilues sont magnifiques. Plus fines en haut, plus larges en bas, la graisse féminine a disparu, les muscles saillissent à travers la peau, je me sens capable de courir toute la journée, de distancer n'importe qui à la course!

 

    Mais le plus incroyable est au milieu. Camouflé par la toison pubienne, il y a ce nouveau sexe. Je contemple, le souffle coupé, mon pénis et son paquet. Je les prends à pleine main: Ils sont réels! Je les sens entre mes doigts, je les vois entre mes jambes! Ce nouvel appareil qui m'oblige certe à adopter une démarche différente mais qui me sauve la vie.

 

    Ce matin, je ne prend pas la peine de me raser et m'habille négligemment, choisissant mes vêtements les plus élimés. Je sors me promener. Autrefois, je n'aurais jamais osé penser à aller dehors ainsi. Mais cette nouvelle apparence, ce déguisement permanent, cette cape d'invisibilité semble avoir le pouvoir de transformer les T-shirts les plus affreux en habits de grande marque. J'ai la tête haute et la démarche sûre. Je sens en moi une assurance nouvelle et irrésistible. J'en oublie même l'espace de quelques instants que cela ne peut être qu'un doux rêve.

 



14/08/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres