Monde des Rêves 2.0 de Salomon Koubatsou

Monde des Rêves 2.0 de Salomon Koubatsou

La couleur du coeur

 

 

   Je m'avance encore un peu plus vers la meuf, tout doucement, un pas après l'autre. La petite spirale transparente clignote sur mon écran de portable, se colorant dangereusement en une fragile nuance de pourpre. J'ose encore un pas et elle vire au violet. Petit son de clochette.

 

-Merde!

 

  Déception. Je retourne vers Dylan qui est déjà secoué en tout sens par son horrible rire gras. Je ne vois vraiment pas ce qu'il y a de drôle.

 

-C'était encore une lesbienne! Fais chier à la fin, elles sont partout! Pourquoi quand c'est ton tour, tu tombes toujours sur des hétéros! Des bonnasses en plus!

 

-C'est le jeu du hasard, mon petit Jules, qu'il me répond.

 

   Je grogne et lui file un petit coup de poing contre l'épaule. Depuis la sortie des émetteurs Couleur du Coeur hier soir (quel nom de merde!), on passe notre temps à essayer de deviner avant la spirale informatique quelles sont les orientations sexuelles des filles. On va vérifier chacun notre tour. Et à chaque fois, je me tape des gouines.

 

-Mate celle là-bas! Dix balles qu'elle aime les mecs.

 

   Celle là-bas, c'est rien de moins qu'un avion de chasse à la crinière blonde qui vient d'apparaître au coin de la rue, perchée sur ses talons d'une bonne trentaine de centimètres. Elle passe devant nous sans nous accorder le moindre regard, comme si elle se sentait trop loin de nos baskets et de nos Cocas pour avoir juste un simple contact visuel avec nous.

 

  Hétéro ou homo, une chose est évidente pour nous: Cette meuf, c'est une salope.

 

   Dylan lui emboîte le pas, les yeux rivés sur son portable. Pour l'instant, la spirale affiche une teinte transparente qui crépite doucement, prête à changer de couleur à tout moment. Je me ronge les ongles nerveusement. Je guette le bleu qui risque d'apparaître d'un instant à l'autre à mesure que Dylan se rapproche de sa zone de détection, un bleu qui annoncera qu'elle aime les mecs et que je me suis encore fait baiser par mon pote.

 

  La pétasse blonde commence à accélérer le pas en jetant des regards furtifs à Dylan, comme si elle craignait qu'il veuille la frapper. Mais il a senti le danger. Il agrippe le bas de sa cible et se colle à elle brutalement.

 

  Un hurlement, un bruit de gifle et un tintement retentissent dans la même seconde. Mon pote est à terre, une main sur sa joue, tandis que la pétasse s'enfuit le plus vite qu'elle peut sur ses talons en soufflant comme un boeuf.

 

  Mais ce n'est pas grave, on a tous les deux entendu le tintement de la victoire. On esquisse un même mouvement de tête en direction de l'écran de l'application. La couleur n'est pas bleue. Elle est...

 

-Gris?!

 

   On se regarde, ahuris. Jamais on avait vu une spirale devenir grise. Jusqu'à maintenant, elle s'était contentée du bleu, qui signifiait que la personne était hétéro, ou bien du violet, qui voulait dire qu'elle était homo. Je dois d'ailleurs avouer que cette appli est sûrement la meilleure invention du siècle. Plus de mauvaises surprises une fois au lit, plus de drague inutile, plus d'énergie gaspillée...

 

  Mais gris...

 

-Regarde sur internet voir si c'est un bug!

 

  Et ni une ni deux, on se met fébrilement à la recherche d'indications.

 

   Arrivés sur le site officiel de l'appli Couleur du Coeur (beurk!), un immense tableau multicolor apparaît. On y retrouve en tête de liste nos fameux bleu et violet bien sûr, mais ce que je comprend pas, c'est le nombre absolument dingue d'autres couleurs qui sont affichées, avec à côté, la préférence sexuelle avec laquelle elles sont associées. Le tableau n'en finit plus de défiler. Je n'arrive même pas à trouver le gris.

 

  Dylan me jette un coup d'oeil, sûrement aussi paumé que moi.

 

-T'as vu? Y a la couleur rouge aussi! Ils disent que ça veut dire que t'es... pansexuel.

 

-Ah ouais! C'est pas quand tu kiffes tout le monde ça?

 

-Je sais pas trop. Y a aussi le rose pour les bi, regarde.

 

   Seconde après seconde, on fait défiler l'interminable tableau rempli de spirales et de mots chelous associés à des couleurs que nous n'avions jamais vu illuminer une spirale. Certaines teintes aussi n'indiquent pas que l'orientation sexuelle des gens mais aussi leurs genres. Du coup, on peut y parcourir des centaines de combinaisons différentes qui se renouvellent sans cesse...

 

  Puis, vers le milieu du tableau, alors que je n'y pensais même plus, on finit par tomber sur le gris. Enfin!

 

  La description tiens en deux mots:

 

Gris: Aromantique, Asexuel.le.s

 

  ...

 

  Attend, quoi?!

 

***

 

 

  J'ai bien vu qu'il pigeait rien à toutes ces couleurs, Jules. J'imagine déjà s'il avait su pour lui à ce moment-là...

 

   J'ai pas osé lui dire parce que je voulais pas le vexer et je sais qu'il se serait braqué, mais quand on s'est amusé à utiliser l'appli l'un contre l'autre hier soir, c'est pas du bleu qui est apparu sur sa spirale. Ni du violet d'ailleurs. C'était une sorte de jaune chelou, un peu comme la couleur du sable mouillé.

 

   Sur le coup, j'ai rien osé dire, je me disais que peut-être il avait jamais osé en parler avant ou bien peut-être que c'était un genre de refoulé. Ou alors il croyait peut-être vraiment qu'il était normal. Hétéro, quoi... N'empêche que tout-à-l'heure, quand on matait le tableau sur le site de Couleur du Coeur (je trouve ça marrant comme nom), J'essayais de chercher en même temps que le gris, la couleur jaune sable de Jules. Manque de pot, on a trouvé le gris avant et on a arrêté là notre recherche.

 

  Mais ça fait chelou quand même; toutes les couleurs qu'il y avait... Il est quoi mon pote au milieu de tout ça?

 

 

***

 

 

525ème spirale du tableau indicatif du site Couleur du Coeur:

 

Jaune ocre: non-binaire

 



16/12/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres