Monde des Rêves 2.0 de Salomon Koubatsou

Monde des Rêves 2.0 de Salomon Koubatsou

Je suis amoureux. Ils me cherchent.

   Je suis amoureux. Ils me cherchent.

Cette personne est sans aucun doute la plus merveilleuse que je n'ai jamais rencontré.

Il vont me trouver.

Lui aussi semble bien m'apprécier. Peut-être qu'il ressent la même chose que moi.

Je suis voué à mourir.

 

   Je ne dois pas le regarder. Je ne dois pas lui parler.

Toutes ces sensations qui me traversent de part en part chaque fois que je pense à lui; ces papillons dans mon ventre, ce feu d'artifice dans mon coeur... Je dois l'ignorer!

 

   N'écoute pas tes sentiments. Il est si beau... Lutte pour survivre!

Ne déshonore pas ta famille! Papa m'a donné un pistolet pour que je le fasse moi-même. Ne déshonore pas ta patrie! Ils m'ont enlevés tous mes vêtements et aspergés d'eau glaçée. Puis, ils ont activés l'éléctricité. Ne t'entoure pas de personne douteuses, jamais! Ils m'ont passés un noeud coulant autour du cou. Le plafond est si bas! Je dois rester sur la pointe des pieds pour ne pas me pendre moi-même.

 

Rejoins le côté de ceux qui vivent!

 

Conforme-toi. Fais-toi oublier.

Ils m'ordonnent de leur révéler son nom.

Trouve-toi une femme. Fais des enfants. Fais la guerre.

Mais je ne parlerai pas.

Mais je ne le ferai pas.

Jamais.

Jamais.

 

 

   Tous mes compagnons tombent. Tous disparaissent. Mon gouvernement a décrété que nous ne pouvions plus vivre. J'ai déshonoré ma famille car je suis tombé amoureux. J'ai perdu mes amis car je leur ai menti. On m'a forçé à leur mentir.

 

    Mais quand je suis à ses côtés, quand je caresse sa peau, je sais que ce que nous ressentons n'est pas mauvais. Je sais que ce que nous faisons est bien, puisque nous sommes heureux. Et c'est cette foi, cette certitude de ne pas être les monstres que l'on nous décrit, qui nous maintient en vie.

 

 

 

Le gouvernement tchétchène aura beau les humilier, les torturer, les éliminer, les membres de la communauté LGBT ne s'arrêterons jamais de respirer car nous savons qui nous sommes et qui sont les véritables monstres entre ceux qui aiment et ceux qui exterminent.



08/08/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres