Monde des Rêves 2.0 de Salomon Koubatsou

Monde des Rêves 2.0 de Salomon Koubatsou

Chapitre 13: L'Elue

 

  23h.

 

  Le port est désert. Pourtant, j'ai rarement ressenti une telle concentration de brume noire dans un seul endroit. L'air est suffocant, la nuit est totale, et l'atmosphère chargée anticipe l'arrivée de quelque chose de terrible.

 

   Le quai est plongé dans un pénombre impressionant, si bien que personne ne me voit rôder autour de l'eau. J'attend patiemment, je guette ce qui va se produire d'une seconde à l'autre. Et même si rien n'indique ce qui va réellement se produire, j'ai le pressentiment que Pie n'y est pas étrangère. En tuant le pigeon, le point de non-retour a été atteint. Pie est un Assassin, le destin de l'Elue est en marche plus que jamais.

 

   Une ombre apparaît soudain le long du quai. C'est elle! Mais loin d'aller à ma rencontre, la frêle silhouette de mon petit oiseau s'élance à toute vitesse vers le bord l'eau, accélérant de plus en plus à mesure qu'elle se rapproche du canal, comme si elle craignait que son instinct la trahisse et la fasse s'arrêter avant terme.

 

  Mais Pie est plus déterminée que jamais, bien loin d'être soumise à son seul instinct humain. Elle continue sa course effrénée et je l'observe sans un bruit se jeter férocement dans l'eau.

 

  Quelque chose se glaçe en moi. Je prend conscience de ce qu'elle compte faire. Et je n'ai pas le pouvoir de la ramener à terre.

 

  Incapable de détourner le regard, je la fixe en train de nager droit devant elle, de plus en plus loin, sans s'arrêter une seule fois.

 

  Si je m'arrête, je ne repartirai pas. Je ne dois surtout pas m'arrêter. Ignorer l'instinct de survie, m'en défaire au plus vite... Ne pense plus, ne pense plus... Reste concentrée sur ta nage et uniquement sur ta nage...

 

  Arrête! Qu'essaies-tu encore de fuir? Tu est l'Elue, tu es un Assassin, tu n'as pas le droit de mourir!

 

  Mais mes mots ne lui parviennent plus. Dans sa rage, son désespoir et sa détermination, son cerveau a déjà coulé, ne lui fournissant plus que les informations permettant à ses muscles de continuer de remuer.

 

  Est-ce donc ainsi que va s'accomplir ce fabuleux Destin? Était-elle donc réellement inadaptée au Monde des Vivants?

 

  Simplement car elle n'y connaissait pas l'Amour?

 

   Le reflexe de rebrousser chemin commence à s'insinuer en elle. Mais elle le repousse le plus loin possible dans son esprit. Le monde est sale. Le monde est détruit. Et pour elle, j'en suis l'unique responsable. Tout est corrompu par ma faute, c'est ce que tu penses? Tu penses que tout aurait pu être différent si tu étais née ailleurs? Si tu étais née d'une autre femme? Tu crois que cela t'aurait soustraite à moi?

 

  Pauvre Pie. Crois-tu donc encore au salut de cette damnée humanité?

 

   Mais elle continue sa nage. Elle se trouve déjà à un demi-kilomètre de la côte et l'épuisement commence à pointer son nez. Mais elle avance toujours inlassablement, l'eau alourdissant ses vêtements et l'obligeant à garder la moitié de sa tête immergé.

 

  Je vais me noyer. Je vais me noyer.

 

  À l'aide.

 

  Mais personne ne peut mourir sans bague! Sans mon consentement! L'instinct de survie va certainement revenir à la charge; ou bien alors, la brume dormant en elle est-elle suffisament forte pour faire office de bague?

 

  La panique la gagne. Son cerveau prend l'eau et lui crie désespérément de se sortir de là, mais ses membres refusent de cesser leurs mouvement.

 

  Finalement, ça avait raison. Je ne suis qu'un corps, je ne peux compter que sur mon corps.

 

  Je me noie.

 

   J'ai pris le corps léger d'une mouette pour suivre le chemin de Pie. Je tournoie autour d'elle tandis qu'elle se débat dans le canal comme un jeune chiot. Elle avance de plus en plus lentement. Elle peine à rester à la surface avec ses vêtements alourdis. Aucun témoin n'est là pour assister au drame. Pie va mourir comme elle a vécu. Sans personne, ormis moi, pour l'accompagner.

 

  Incapable de rester une seconde de plus à l'air libre, Pie s'immerge totalement, nageant cette fois-ci vers le fond.

 

  Assassin, viens donc m'emmener. Je suis l'Elue? Eh bien tant pis, je vais me noyer. Plutôt me noyer qu'être à ta merci.

 

  Mon cerveau s'est noyé. Comme c'est calme tout-à-coup... Et comme tout semble silencieux. Tout est noir, j'ai de plus en plus de mal à situer le bas du haut. Où suis-je?

 

  Je ne veux pas devenir comme l'autre. Je sais qu'il existe de bons côtés chez l'être humain, j'en suis sûre.

 

  Je survole l'endroit où l'Elue a disparue, faute de pouvoir y plonger à mon tour. Je sens ma connection avec elle se brouiller, s'effilocher de plus en plus à mesure que toute vie la quitte.

 

  Cela devait être ailleurs. Les murmures et les chants qui accompagneront Pie la guideront vers sa place. L'Elue m'échappe. Son Destin cesse d'être le mien.

 

  Mais après tout, qu'aurait-elle pu gagner à demeurer autour de tous ces petits cancrelats?

 

  Maman. J'aurais tellement aimé pouvoir appeler quelqu'un Maman. Si je reviens un jour sur terre pour une nouvelle vie, pourrai-je avoir un peu d'Amour?

 



10/08/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres