Monde des Rêves 2.0 de Salomon Koubatsou

Monde des Rêves 2.0 de Salomon Koubatsou

Chapitre 7: Trop faible

 

  Pourquoi t'es partie pourquoi t'es partie gnagnagnagnagni... Mais qu'on me foute un peu la paix, nom de Dieu!

 

   Gabin et Jim causent sur l'herbe à côté de moi. Gabin a l'air en permanence horriblement faible avec sa peau pâle, sa silhouette rachitique, ses tâche de rousseurs et sa coupe au bol. On dirait un bambin laissé par erreur dans le monde des grands. Mais même si la plupart du temps, la moindre de ses paroles m'horripile, je passe toujours la plupart de mon temps avec lui au lycée. Il est chétif et fait pitié mais il est sans doute la seule personne avec qui je n'ai pas peur d'être jugée. Ce qui ne veut pas dire pour autant que je puisse être moi-même avec lui. Et avec Jim, son crampon de toujours.

 

  D'ordinaire, je préfère les laisser papoter de leur côté car leurs bavardages m'intéressent rarement. Cela dit, il n'y a qu'avec eux que je peux parfois parler de certaines choses...

 

-Dites, vous pensez quoi de la vie après la mort?

 

  Silence. Les deux me dévisagent, pris au dépourvu par ma question. Après un temps de réflexion, Jim prend la parole:

 

-En fait, techniquement, tout ce qu'on pourrait penser de la mort rentre aussi dans cette catégorie. Je pense qu'on devrait plutôt parler de vie après la vie, vous ne trouvez pas?

 

  Ces simples paroles... Enfin des mots qui m'atteignent, des mots que j'entends.

 

  Gabin embraye:

 

-Moi, je pense qu'on pourrait pas la qualifier vraiment de vie. Ou alors... ça serait comme une sorte de vie supérieure...? Vous vous rappelez le cours sur Platon et son mythe de la caverne? Je pense que la vie terrestre est une sorte de caverne où l'on discerne des choses à travers l'obscurité, sans les voir vraiment. Et une fois mort, une fois... dans l'"au-delà", on serait sortis de la caverne et on pourrait contempler le monde tel qu'il est réellement.

 

  Pas bête. J'ai toujours sentie que notre réalité n'était qu'une minuscule poussière de l'Univers. Le truc noir qui me sort de partout et l'autre Assassin doivent venir d'autres parts. D'Après.

 

  Du Monde des Rêves, petit oiseau. Du Monde des Rêves.

 

  Merci bien, ta gueule!

 

  Et pense à Platon. À sa brillante théorie. Pense à qui était son mentor et lui a tout inculqué. Tu n'as donc jamais réalisé que Socrate semblait voir plus loin que les humains? Comme toi?

 

  Socrate...?

 

  Il faut écouter en cours, chère Pie. Prends donc exemple sur ton camarade.

 

-Hé, Pie! Où tu vas?

 

-Je... Au toilettes...

 

   Mes jambes se sont mises en marche toutes seules. J'ai besoin de calme pour réfléchir un peu à ce que je pense commencer à comprendre. Je m'éloigne avec soulagement des deux autres qui, comme d'habitude, ne chercheront pas à remettre en question ma conduite.

 

  Un mal pour un bien, j'imagine.

 

  Mais Socrate, Socrate... Est-ce que tu veux dire que lui aussi était harcelé de la sorte à l'intérieur?

 

  Mais allez, répond moi!

 

  D'un coup, comme si elle était restée tapie tout ce temps à attendre son heure, ma colère bondit hors de moi. Mes oreilles tintent et un énorme sentiment de frustration destructeur s'empare de moi...

 

   Ma vision s'est rétrécie mais ne m'empêche pas de voir la pointe de clou qui dépasse du mur. On dirait presque qu'elle est apparue spécialement pour ce contexte. Ça ne m'étonnerai même pas si ma seule imagination l'avait créée. Ou bien l'autre.

 

  Je suis incapable de contrôler les frissons qui me parcourent. Tous mes sens sont focalisés sur cette petite pointe de métal tranchante.

 

  Je n'ai pas le temps de rassembler mes idées que ma main s'est déjà avançée.

 

   Schling. La douleur agit comme une piqure de guèpe. Par surprise et sans ménagement. Mon front dégouline de sueur et je manque de me faire emporter par ma vague d'émotion comme un vulgaire fétu de paille. Néanmoins, ma terrible colère semble retomber peu à peu, comme si cet accés de douleur l'avait absorbée. À présent, une longue ligne rouge strille le dos de ma main gauche. J'essuie le sang d'un rapide revers de manche et contemple sans un mot la fine cicatrice qui apparaît progressivement.

 

   J'ignore pourquoi cette vision me contente. Ou bien en tout cas, je fais semblant d'ignorer. Mais tant de choses bizarres et malsaines s'agitent en moi; mon esprit est sûrement plus souillé que tous ceux des jeunes de mon âge réunis, j'en suis sûre, avec cette violence, ce concentré de perversion qui me vient de je-ne-sais-où. Mes cicatrices sont avant tout internes mais sans doute ai-je besoin de faire concorder mon corps avec, mon corps asexué que personne ne comprend. Pouvoir enfin y laisser une vraie marque de ma personnalité. Pouvoir montrer physiquement les cicatrices fraîches qui existent dans ma tête.

 

   Quelqu'un me tapote l'épaule dans mon dos. Je me retourne en sursaut, et découvre l'étrange double de moi-même qui m'avait poussée dans la couloir la semaine dernière... Toujours parfaitement identique à moi, doté des mêmes vêtements et d'un regard à la fois méprisant et moqueur. Une puanteur abominable m'envahit les narines.

 

  Cet être, je le hais.

 

   C'est ta perception de toi-même, petit oiseau. L'Elu haineux qui sert de réceptacle à la souffrance humaine, à la violence du Monde des Vivants tout entier. Sans compter la mienne. C'est la partie de toi qui t'effraie et te dégoûte tout à la fois.

 

  Mes poings sont crispés. Mes ongles rentrent lancineusement dans ma peau.

 

   Je pousse brutalement mon double en arrière. Ma vision s'obscurcit d'avantage. Son visage semble changer, la tête de l'Assassin, pâle et hilare, semble apparaître à sa place. Je ne sais plus où est mon corps et où est le sien. Jamais je n'avais encore ressenti cela... le mot Haine n'est même plus assez fort... pour décrire l'horreur et la répugnance que cette image m'inspire. Là, à l'instant, rien au monde ne me ferait plus plaisir que de la tuer.

 

   Toute cette brume noire c'est l'expression de ton pouvoir, Pie. Cette force que tu parviens à ressentir, tu dois trouver comment l'exploiter, comment l'utiliser. Quel sera selon toi, le but de l'Elue, l'être qui sait mieux que personnes les vices des humains?

 

  Mes poings, mes pieds, ma tête, mon corps entier se rue vers la créature. La brume se décuple. La rage m'aveugle autant qu'elle guide mes muscles. Je tape, je griffe, je mords, j'étrangle, je ne peux plus m'arrêter. Frapper, frapper, frapper...

 

   Les coups pleuvent et c'est comme si, malgré le noir autour de moi, je pouvais voir son visage se couvrir peu à peu de contusions et sentir sa peau se déchirer sous mes dents et mes ongles. Je sens l'odeur de son sang, elle envahie ma bouche, le craquement de ses os résonnent à mes tympans...

 

   ...

 

   Je me réveille des heures plus tard, couchée dans un lit à l'infirmerie. Guidée par le picotement que je ressens aux doigts, je baisse le regard et découvre mes phalanges maculées de sang séché. Un pion du lycée se tient devant mon lit, la mine sévère.

 

  Dans un état encore très second, j'ai du mal à capter ce qu'il clame d'un ton grave. Il est question d'un renvoi de quatre jours, de dégradations des locaux, de sang, de coups...

 

  Je laisse ma tête retomber lourdement sur l'oreiller. Je me laisse dominer par la brume. Quelle sorte d'Elu je pourrai bien devenir dans ces conditions?

 

***

 

  Pas moins de deux gamins envoyés aux urgences. Et un mur aussi emmietté que s'il avait était frappé au marteau... Jolie performance. Mais aucun contrôle.

 

  Peut-être dois-je commencer à me méfier. Les facultés de l'Elue se sont déclarées bien tôt dans sa vie. Au moins, le cher Socrate avait déjà acquis le recul que lui apportait sa sagesse...

 

  Et puis, force m'est d'avouer que ces sensations sont un bien lourd fardeau à assumer pour une si jeune et faible créature. Comment pourrait-elle en faire réellement bon usage?

 

  Finalement, il n'est pas exclu que cet Elu-ci ne soit définitivement pas adapté au Monde des Vivants...

 



04/08/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres